Place aux escapades estivales…. en publicité !

Le déconfinement, le début des vacances d’été, le soleil, les verres en terrasses, l’odeur des barbecues… Tout autant de choses qui nous réconfortent et nous donnent des envies d’évasion !

Les collectivités locales françaises, accompagnées par leurs agences ou services de communication, redoublent d’inventivité pour nous faire voyager, malgré la recommandation de rester sur son canapé.

C’est pour cela que vous pouvez, au travers des différentes publicités diffusées dans le but de valoriser le tourisme français, visiter les plus beaux coins de France et saliver devant ses si beaux paysages.

Toutefois, attention à la promotion de notre terroir !

Ce n’est pas parce que la France est connue pour ses fins gourmets et ses produits d’excellence que tout doit être présenté en publicité !

Le plus gros point de vigilance concerne la présentation de boissons alcooliques, tels que le vin, la bière ou les spiritueux. Il peut être tentant de mettre en valeur ces produits si représentatifs de certaines régions françaises et leur terre de production.

Néanmoins, la Loi du 10 janvier 1991 relative à la lutte contre le tabagisme et l’alcoolisme, précisée par la Recommandation « Alcool » de l’ARPP, interdit toute référence à ce type de boissons au cinéma ou en télévision.

À noter que la France ne donne pas seulement naissance à des boissons alcooliques, mais également à des produits alimentaires appréciés dans le monde entier !

Gare aux termes étrangers !

La langue de Molière est si riche qu’il serait dommage de s’en priver, d’autant plus pour promouvoir la France ! Et la Loi du 4 août 1994 relative à l’emploi de la langue française veille au grain et impose la traduction de tout terme étranger. Cette traduction devant évidemment être parfaitement lisible en application de la Recommandation « Mentions et renvois » de l’ARPP afin que le consommateur puisse comprendre le message, surtout s’il ne parle pas d’autres langues étrangères.

La beauté oui, mais avec prudence !

La France regorge d’endroits magnifiques et de monuments qui méritent d’être visités, et dont la beauté est d’autant plus sublimée dans les publicités.

En revanche, il convient de faire attention à ne pas présenter de comportements qui pourraient s’avérer dangereux, et être de fait contraires à la Recommandation « Sécurité : situations et comportements dangereux » de l’ARPP et, pour la publicité télévisée, à l’article 4 du Décret du 27 mars 1992.

Ainsi, la promotion de sentiers de randonnée ou d’activités aquatiques, par exemple, doit faire l’objet d’une vigilance particulière à ce sujet.

Enfin, il serait dommage de promouvoir ces paysages en positionnant sur des espaces naturels des véhicules à moteur, contraires à la Recommandation « Développement durable » de l’ARPP (art. 9.1-e) et l’article L.362-1 du Code de l’environnement.

Bien entendu, l’ensemble des règles déontologiques et juridiques auront vocation à s’appliquer à ces publicités, et l’ARPP reste à vos côtés tout l’été pour vous accompagner.

Et vous, quelle sera votre destination cet été ?

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *