Après 30 ans d’application de la Loi « Evin », les jeux publicitaires et l’alcool font-ils bon ménage ?

Rappelons que la Loi relative à la lutte contre le tabagisme et l’alcoolisme – dite « EVIN » du nom du Ministre des affaires sociales et de la solidarité de l’époque -, est donc entrée en vigueur en janvier 1991. Ses dispositions, aujourd’hui intégrées dans le Code de la Santé publique, encadrent la publicité au profit des boissons alcooliques avec deux séries de contraintes :

  • une liste limitative de supports autorisés définis par l’article L3323-2 du code précité,
  • une liste limitative de mentions autorisées énoncées par l’article L3323-4 du même code.

Continuer la lecture de « Après 30 ans d’application de la Loi « Evin », les jeux publicitaires et l’alcool font-ils bon ménage ? »

Attention aux flashs lumineux en publicité !

Le saviez-vous ? Des flashs lumineux rapides et saccadés dans une publicité peuvent causer des crises chez des personnes souffrant d’épilepsie photosensible.

L’épilepsie photosensible est une forme spécifique d’épilepsie dans laquelle la crise est déclenchée par la présence d’un stimulus particulier. On qualifie une personne de photosensible lorsque les scintillements ou les clignotants des lumières à une certaine intensité et suivant un rythme régulier provoquent des crises d’épilepsie.

La publicité peut donc être concernée ! Continuer la lecture de « Attention aux flashs lumineux en publicité ! »

Les indispensables #5 : La taille des mentions et renvois en publicité audiovisuelle

Parmi le corps de règles professionnelles, déontologiques et réglementaires propres à la publicité, certaines sont quantitativement plus sujettes à manquements que d’autres. Le blog de l’ARPP vous propose, via cette série des « bonnes résolutions », une petite piqûre de rappel sur ces questions.

Continuer la lecture de « Les indispensables #5 : La taille des mentions et renvois en publicité audiovisuelle »