Prothèses auditives : la publicité doit laisser la place au conseil de l’audioprothésiste !

Les prothèses auditives sont des dispositifs médicaux qui se définissent comme un moyen de lutte contre la presbyacousie (baisse de l’audition liée à l’âge) et contre de nombreuses causes de surdité.

En France, 2 300 000 personnes sont actuellement appareillées et 783 398 aides auditives ont été adaptées. (chiffres 2018 source UNSAF). 

Le marché est donc important et celui-ci est en pleine expansion.

Comme vous avez pu donc le constater de nombreuses publicités pour ces appareils existent et d’aucuns cherchent à se différencier

Les publicités, quel que soit le support de diffusion, doivent comporter les informations requises pour tout dispositif médical prévues par l’article R5213-1 du code de la santé publique à savoir :

  • La dénomination ou la référence commerciale du dispositif médical ;
  • La destination attribuée au dispositif médical par son fabricant et pour laquelle la publicité est diffusée ;
  • Le nom du fabricant du dispositif médical ou de son mandataire ;
  • Les informations indispensables pour un bon usage du dispositif médical ;
  • Une invitation expresse à lire attentivement les instructions figurant dans la notice qui accompagne le dispositif médical ou sur l’étiquetage remis à l’utilisateur final ;
  • Selon le degré de risque du dispositif médical pour la santé humaine, un message de prudence et un renvoi au conseil d’un médecin, d’un pharmacien ou de tout autre professionnel compétent au regard de la nature du dispositif médical ;
  • La mention : « Ce dispositif médical est un produit de santé réglementé qui porte, au titre de cette réglementation, le marquage CE”;
  • La date à laquelle la publicité a été établie ou la date de la dernière modification.

Bien évidemment ces informations devant être parfaitement lisibles ou audibles au sens de la Recommandation de l’ARPP Mentions et renvois.

Quid des offres promotionnelles associées ? « –40% sur votre appareillage », « offre montures optiques et prothèses auditives », oui il est possible de faire des offres promotionnelles mais celles-ci ne doivent pas être le seul axe de communication et la communication ne doit pas donner l’impression que le dispositif d’appareillage est un simple bien de consommation !

« 100% connecté, design, Intelligence artificielle », les nouvelles technologies, la discrétion des prothèses sont des atouts que l’on peut bien entendu promouvoir mais il convient en outre de mettre en avant le rôle de conseil et d’écoute du professionnel ! c’est pourquoi nous recommandons de choisir comme « professionnel compétent au regard de la nature du dispositif médical » : l’audioprothésiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *