Tour du globe des homologues de l’ARPP – Cinquième destination : l’Irlande !

L’ASAI (Advertising Standards Authority for Ireland) a été constituée en 1981 dans le but de garantir que toute publicité est « légale, décente, honnête et sincère », préparée avec un sens des responsabilités envers le consommateur et envers la société, et qu’elle est conforme aux principes de concurrence loyale.

L’ASAI offre un service de traitement des plaintes et un service de conseil avant diffusion – ils sont gratuits et confidentiels. Le service est disponible pour les annonceurs, les agences et les médias.

Les règles de l’ASAI s’appliquent à tous les médias traditionnels (radio, télévision, presse écrite, affichage, marketing direct, promotions, etc.) ainsi qu’aux médias en ligne et numériques.

Orla Twomey, Directrice Générale de l’ASAI, répond à nos questions.

Combien de personnes travaillent à l’ASAI ?

Orla Twomey : Il y a huit membres du personnel ici à l’ASAI. En plus du Jury, nous avons également un Conseil d’administration (tous secteurs) composé de 15 membres et un Comité de révision composé de 3 membres.

Comment se passe la gestion des plaintes ?

O.T. : Le traitement des plaintes est une partie importante du travail de l’ASAI. Les plaintes peuvent émaner de membres du public, de ministères, d’organismes d’État, d’ONG et de concurrents. Il n’y a pas de frais pour porter plainte. Bien que l’identité des consommateurs plaignants ne soit pas identifiée, les autres catégories de plaignants doivent accepter que leur identité soit révélée avant que l’ASAI agisse.

 Le nombre de plaintes varie d’une année à l’autre. En 2018, nous avons reçu près de 1 700 plaintes, contre 2 150 l’année précédente.

 Quels sont les motifs de plainte les plus courants ?

O.T. : Généralement, les plaintes les plus courantes concernent la publicité trompeuse. Par exemple, à cause d’un prix erroné ou si les conditions de l’offre n’étaient pas expliquées correctement. En 2018, 63 % des plaintes étaient fondées sur des motifs afférant à la publicité trompeuse.

Un motif de plainte en augmentation concerne la transparence dans la publicité et la création de contenu pour les marques par les blogueurs. Lorsque le post est une publicité, ils doivent divulguer qu’il s’agit d’une publicité et 6% de nos plaintes de l’année dernière relevaient de ce domaine, contre 0 % en 2015.

Le reste concernait un large éventail de règles, notamment la publicité pour l’alcool, la publicité pour les produits alimentaires et les règles relatives aux enfants.

 Combien de personnes siègent dans le Jury ?

O.T. : Il y a 14 personnes dans notre Jury. Le président indépendant est le professeur Bairbre Redmond, doyenne d’Universitas 21. Certains membres appartiennent au secteur de la publicité, mais la majorité d’entre eux ne fait pas partie du secteur. Ils siègent tous au Jury à titre personnel.

Quels sont les règles utilisées par l’ASAI pour décider si une publicité est conforme ou non ?

O.T. : La publicité est évaluée par rapport au Code ASAI : le code des règles déontologiques pour la publicité et la communication marketing (édition 7).

 Le Code est un code d’autorégulation, rédigé par l’ASAI après consultation des professionnels de la publicité, des ministères et des agences d’État, des ONG, ainsi qu’au cours d’un processus de consultation publique.

Le Code contient des règles relatives à la publicité trompeuse, des règles générales telles que la représentation des personnes, la sécurité, ainsi que des règles sectorielles telles que l’alcool, la santé, l’alimentation, les jeux d’argent, les cigarettes électroniques, etc.

 L’ASAI bénéficie-t-elle de la reconnaissance des pouvoirs publics ?

O.T. : ASAI a développé de bonnes relations de travail avec les autorités publiques qui ont collaboré avec nous dans divers domaines tels que l’alimentation, la santé et les télécommunications. La Commission de la concurrence et de la protection des consommateurs a nommé un membre de notre Jury et le président d’un organisme public fait également partie du Jury.

 L’ASAI est-elle très bien connue du grand public irlandais ?

O.T. : ASAI jouit d’une bonne reconnaissance du public. Récemment, nous avons mesuré une connaissance globale de 55 %.

https://www.asai.ie/

Prochaine escale…en Hongrie, très prochainement… ! Restez connectés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *